Les Carnets Noirs




DESSINS AU STYLO FEUTRE NOIR SUR PAPIER - 41X30 CMS




Gonzalo Correa est un improvisateur. Sa main, son feutre, ou son pinceau, s’engagent et l’engagent à la découverte de ses « champs dormants ». Une forme naît et devient une image instable qui, de transformation en transformation, prend corps ou récit. Le plaisir de la surprise éveille l’étonnement et l’émerveillement, ceux de l’enfance. Il invite à se prendre à ce jeu et offre des chemins à notre propre quête spirituelle ou émotionnelle, dans notre propre mémoire sensorielle ou affective.

Les

noirs sont peuplés de blancheur, les traits s’enroulent, les lignes se fuient, l’ombre se gomme. Une forme convoque une autre, y adhère, la prolonge en résonance. L’introspection déborde et transforme l’art graphique en jeu. Il y a là l’histoire de Gonzalo Correa.

Alors,Il nous offre d’entrer, complices, dans une immersion fantasmagorique. Nos yeux cherchent les détails cachés, devinent les mystères, notre imagination retrouve nos songes. Les formes végétales se fondent en silhouettes animales ou lithiques ou pariétales où le peintre soupçonne l’absence.

De l’acte improvisateur jaillit l’évidence : se perdre pour se trouver.



texte: Marie Francoise Govin

photographies: Kurt Witcher

Gonzalo CORREA

Références : dessins & peintures

Galerie AURELIO STEFANINI
FLORENCE,ITALIE.(exposition permanente de dessins)

Galerie MONTE CARMELO
SANTIAGO,CHILI.

INSTITUT CERVANTES
LE CAIRE,EGYPTE.

EGYPTIAN CENTER FOR INTERNATIONAL CULTURAL COOPERATION
LE CAIRE,EGYPTE.

CEEFTK (Centre Franco-Egyptien d’étude des Temples de Karnak)
KARNAK,EGYPTE.

Galerie PALADIUM
TOULOUSE, FRANCE.

Galerie MOHAMED RACIM
ALGER-ALGERIE.